• Simoon

Canal d'Ille-et-Rance, histoire d'un aller-retour



Non.

Du canal, il ne faut pas lire : 'il est rance'.

Tout comme on ne doit pas comprendre du département : 'Il est vilaine'.



Un peu d'histoire


C'est en 1803 qu'est adopté le projet de réaliser ce canal. En effet, les anglais menaçant de former un blocus maritime, il s'avère alors nécessaire de développer les voies de communications intérieures. Achevé en 1834, le canal remplira une vocation marchande : les péniches chargeront et déchargeront du charbon, des matériaux de construction, de la chaux, du bois à brûler, des métaux, des produits industriels ainsi que des produits agricoles (grains, pommes, vin, cidre) dans les petits ports situés entre Dinan et Rennes.


Les lavandières sur le canal, 1er quart 20e siècle — © patrimoine.region-bretagne.fr

À la fin du XXe siècle, les péniches ont laissé place aux pêcheurs, promeneurs et sportifs. Disparus Gabares et chalands, le canal n’ouvre plus ses écluses qu’aux plaisanciers. 1972 voit le dernier transport de marchandises. La plaisance se développe, le tourisme va alors donner une nouvelle jeunesse au canal.


Source : Canal d'Ille-et-Rance, Wikipedia



C'est donc sur les chemins de halage que je décide d'élancer mon vélo chargé comme un mulet pour seulement deux jours de fin septembre. Histoire d'un aller-retour le temps d'un weekend : Rennes-Taden le samedi, et Taden-Rennes le dimanche. Avec les méandres, le tout fera la bagatelle de 222 km. De quoi être un peu fatigué au final.



Bien que les couleurs d'automne apparaissent timidement dans les feuillages, la douceur des températures rappelle que l'été n'est pas si loin.



Les paysages sont variés, et une quarantaine de maisons fleuries d'éclusier ponctuent la promenade en pleine nature.







Des bateaux de plaisance croisent paisiblement sur les eaux calmes, ou flânent avec nonchalance amarrés à un quai...



Sur le trajet, quelques petits détours pour visiter les villages voisins. Celui de Léhon a gardé son caractère et son imposante abbaye :




Arrivé à Dinan, je longe les quais :



L'estuaire n'est pas loin...


Après une bonne nuit de repos sur Taden, je suis réveillé par une étrange bestiole aérienne :


Le retour est tout aussi joli, le beau temps se prête à la promenade...






Ces paysages de Bretagne orientale respirent le calme...

Ironie du sort, c'est pourtant lors de cette randonnée avec 99,9 % de voies piétonnes et cyclables que je me ferais percuter pour la première fois par une voiture. Mais tout va bien, pas de bobo ni pour moi ni pour le vélo, ouf ! Prêt à repartir !





simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.