top of page
  • Photo du rédacteurSimoon

De Chichilianne au Platary, Vercors

Mercredi 6 novembre au soir : vivant sur une autre planète, j'apprends par ma cheffe que lundi 11 sera férié... Ah bon !? Un long weekend ! Quelle bonne nouvelle ! L'occasion de réveiller les mécaniques de la tenting'car qui commençait à hiberner...


Et la direction sera : les Alpes !


Centre de la France au petit matin, tente dressée à mi-chemin

Après les retrouvailles familiales et amicales, il est inconcevable de ne pas faire un tour dans l'une des belles montagnes entourant la cité grenobloise.


Les rôles sont ainsi répartis :

  • Fabrice choisi le parcours ;

  • Le hasard choisi la météo.


Et si Fabrice fait bien les choses, il se trouve que le hasard aussi. En effet, nous avons bénéficié d'une spectaculaire fenêtre de beau temps dans un site remarquable.


La promenade permet d'avoir de belles vues sur le Mont Aiguille, l'une des sept merveilles du Dauphiné. Autrefois baptisé "Mont Inaccessible", cette langue de falaises porte à 2087 m une prairie coupée du monde :

© guidedaltitude.com

Vue de la vallée, le Mont Aiguille porte bien son nom :

© altituderando.com

Selon les légendes, la prairie sommitale apparaissait autrefois dans bien des esprits comme une sorte d’Éden, un territoire préservé du monde profane (source : S. Briffaud, Une montagne de paradis, 2010). Et quelque part, c'est un peu vrai dans le sens où une faune et une flore endémiques peuplent cet endroit insolite.


Le lieu, isolé et préservé, (...) la flore est plus spectaculaire là-haut que sur les prairies pâturées (...). Concernant les animaux, la première impression est qu’ils se montrent moins farouches qu’ailleurs.

— Pierre-Eymard Biron, expédition scientifique de 2012, Parc naturel régional du Vercors


La prairie sommitale en fleurs — © Gregory Loucougaray

Mais non.

Non, Fabrice et moi n'avons pas grimpé sur ce toit du monde. Déçus ou rassurés ?


Néanmoins, les panoramas de notre petite randonnée ont aussi leur cachet. Voyez plutôt :


À gauche, le Mont Aiguille depuis le départ de Chichilianne

Durant l’ascension vers le sommet du Platary, à travers les bois :




Sur le chemin dans le maquis, seul l’écoulement de l’eau rompt le silence…

— Fabrice, article sur Camionnet'party




Nous prenons de la hauteur. À droite nous retrouvons le Mont Aiguille, et là-bas dans la vallée le village de Chichilianne :


Vers le sommet des crêtes, les arbres se raréfient...





Au sommet, de nouveaux panoramas se dévoilent :





Au loin, quelques nuages ne nous permettent pas de distinguer le Mont Blanc :


Altitude : 1586 m






Malgré la beauté des montagnes, nous sommes tout de même bien contents de retrouver la voiture. Le froid de novembre nous fait apprécier la boisson chaude qui nous attendait au retour.


Au passage, cet article est finalement un bon moyen de mettre un peu de relief dans ce blog...




74 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Simoon
Simoon
Nov 24, 2019

@faconfanny29 Oui il y a des mammifères : des campagnols des neiges.

Il y aurait plusieurs espèces de micromammifères, mais seules deux ont été piégées en 2012. Selon le compte-rendu de l'expédition de 1492, les grimpeurs y auraient vu des chamois qui ne pouvaient plus redescendre ; mais prudence sur cette observation, il est fort possible que ce soit une exagération pour embellir l'exploit. — Voir "Une montage de paradis" de S. Briffaud

Like

faconfanny29
faconfanny29
Nov 23, 2019

J'aimerais trop aller voir cette prairie !!! Y a-t-il des mamiferes qui y vivent ou seulement des animaux volants?

Like
bottom of page