• Simoon

Grand Est hivernal (1/3) : les Vosges, puis Colmar

Mis à jour : janv. 7

Grand Est hivernal ou "Grand Test hivernal", au choix !

Car en effet, l'idée de Fabrice de vadrouiller dans les Vosges en cette période de l'année permettra aussi de vérifier la possibilité de bivouaquer par temps froids, que ce soit en camionnette ou en tenting'car. Qui sait. Des fois qu'on irait crapahuter dans le grand nord...


Déjà sur la route, le givre blanchi les paysages et annonce que la fraîcheur sera effectivement une préoccupation centrale de notre voyage. Nous aurons bien du mal à l'oublier !


Nous nous retrouvons donc à proximité de Gérardmer pour nous nicher dans l'un de nos plus beaux spots que nous ayons trouvé jusque là, juste à l'aplomb du lac de Longemer...


... aux pieds de grands sapins :


Depuis le campement la vue est imprenable !

Avec la tente de toit dans sa livrée nordique


Curieusement, les températures n'ont pas basculées dans le négatif cette nuit-là ni le lendemain. Nous profitons donc d'une journée ensoleillée dans le Parc naturel des Ballons des Vosges pour nous rendre au Honeck (1363 m). Il s'agit du troisième plus haut sommet du massif.



La neige nous accueille dès le début de la randonnée :


Les panoramas ne se font pas attendre !


Vu sur l'est. La vallée qui serpente est celle de Munster. Au fond, derrière la mer de nuage, les monts allemands de la Forêt Noire





En face, le Honeck. C'est là-haut que nous nous rendons.

Arrivés au sommet !

En face vers le sud, le Grand Ballon. Au loin, les Alpes. À peine visible sur la photo, à droite sur l'horizon, le Mont Blanc.






Pour la deuxième partie de la journée, nous nous offrons un luxe de contraste : après les paysages sauvages vient la visite citadine de Colmar.

Et quoi de plus féerique que cette petite ville d'Alsace en cette période de l'année ?


Je vous laisse juger...








N'en déplaise à Hansel & Gretel, ces maisons de la Petite Venise ne sont pas en pain d'épices ou de toute autre pâtisserie... Quoique...





Féerique, n'est-ce pas ?



Progressivement, tombe la nuit...




Silencieusement, une barque promène les derniers touristes de la journée


Après une bonne bière suivie d'une généreuse choucroute, c'est dans la fraîcheur nocturne que nous retournons à notre deuxième campement vosgien, cette fois-ci au hameau des Trois-Épis.


Et pour demain ? Car quitte à goûter à l'ambiance germanique, autant faire un saut de l'autre côté de la frontière...


Suite au prochain épisode !






Article suivant : Grand Est hivernal : crochet en Allemagne




62 vues4 commentaires

simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.