• Simoon

Marche de Bretagne II

Mis à jour : mai 26

Fougère et Vitré ne sont pas les seules places fortes de la Marche bretonne. Car cette ancienne zone tampon, créée au VIIIᵉ siècle par Pépin le Bref entre la Bretagne et le Royaume des Francs, s'étendait de la Manche à l'Atlantique :



L'un de ses préfets fut d'ailleurs Roland, neveu de Charlemagne selon la légende.


L'Histoire se répétant, il y aura plus précisément deux Marches de Bretagne, la seconde sera créée en 861 par Charles le Chauve.


Les forteresses des Marches de Bretagne

En rouge les forteresses bretonnes, en bleu les françaises

Je poursuis donc mes visites touristiques de quelques unes de ces anciennes cités. Je fais donc un crochet en Mayenne pour voir à quoi ressemble Laval...



Laval






la porte Beucheresse

Certaines ruelles ont conservé leur aspect moyenâgeux :







L'architecture d'antan réserve parfois quelques surprises...







La Guerche-de-Bretagne


Puis je quitte la Mayenne pour me rendre en Loire-Atlantique. Je décide de faire une courte pause en Ille-et-vilaine, à La Guerche-de-Bretagne :








Châteaubriant


Me voici arrivé en Loire-Atlantique.


Dans "Châteaubriant", il y a "château".

Et on devine facilement pourquoi :









Et pour terminer la visite de la ville :

C'est dans cette rue, la rue Couëré, que Sophie Trébuchet rencontra Léopold-Sigisbert Hugo ; de leur union naquit Victor Hugo.


Mais la journée n'est pas finie. La Marche bretonne descend plus au sud jusqu'à l'Atlantique. Une occasion de faire un tour à Saint-Nazaire, à Guérande puis de fermer la Marche par Vannes... La suite dans le prochain article !


Article suivant : Marche de Bretagne III

Article précédent : Marche de Bretagne

40 vues3 commentaires

simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.