• Simoon

Road trip en Écosse (4/6) : Ben Nevis

Mis à jour : 1 sept. 2019

Du haut de ses 1 345 mètres d'altitude, le Ben Nevis est le toit de Grande Bretagne. Et c'est à ses pieds que nous avons décidé d'établir notre campement. Demain, nous nous aventurerons dans la vallée et sur les flancs du plus haut sommet des monts Grampians.



La vallée du Ben Nevis est en effet un lieu incontournable.

Le choix de ce cadre pour le tournage du film Braveheart se comprend sans hésitation.


Et le sentier de randonnée qui permet de se rendre au sommet offre de superbes panorama.



Début de randonnée

Nuit écoulée, nous voici chaussés et préparés pour la marche, partis avec entrain pour quelques heures d'extase et de grand air.


Doucement, on prend de la hauteur...


La vallée se dessine progressivement sous nos yeux :


Malgré un soleil luisant, l'ascension délaisse la douce chaleur printanière pour une fraîcheur de sommets.


Le vent des Hébrides souffle sur les hauteurs des Highlands...



La hauteur du sommet (1 345m) peut paraître modeste pour nous les continentaux... Mais il ne faut pas oublier que les pieds des monts Grampians trempent dans la mer. Et que la mer est basse...


De manière quelque peu surprenante, un loch perché à 559 mètres attend les randonneurs à mi-chemin :

Lochan Meall an t-Suidhe


Nous nous arrêtons sur les bords de l'étendue d'eau pour déjeuner. Le vent souffle, le froid se fait sentir, et ce n'est pas une illusion comme le témoigne la présence d'amas de neige ici et là.


Le cadre est sauvagement beau, le Ben Nevis s'impose en maître incontestable des lieux.

Brrrr... Glaglagla...

Après le repas, nous empruntons le chemin du retour. En effet, la température ne nous incite pas à continuer. Par ailleurs, nous devons reprendre la route vers le nord cet après-midi afin de poursuivre notre road trip.


Lors de la descente, cinq jeunes cerfs peu farouches nous surprennent en traversant le chemin à notre hauteur. Et dire que la veille nous en avions aussi vu cinq aux Three Sisters. Il doit y avoir un nid...

Cerfs s'écartant de notre compagnie. En arrière-plan, un pan de colline en flamme (brûlis, certainement)

Après la randonnée nous voilà "on the road again". Radio Nevis résonne dans la voiture et me permet de découvrir quelques groupes de musique britanniques. Par exemple, Public Service Broadcasting, un groupe de rock alternatif au concept original : il utilise des publicités publiques, des archives et des sons de propagande dans ses morceaux. Le but ? «Apprendre des leçons du passé à travers la musique du futur » :


Si le son est là, la lumière y est aussi. Car sur la route, virages après virages, le spectacle est au rendez-vous.


Nous passons le 57e parallèle, et l'Écosse nous présente ses terres de contraste :










Enfin, nous arrivons sur un autre site prisé par l'art cinématographique : Eilean Donan Castle.



La soirée s'installe, je jubile de déplier la tente sur ce lieu remarquable !




Mais c'est sans compter la présence d'un panneau remarqué par Fabrice : NO OVERNIGHT.

Ce qui nous a laissé perplexe puisque Google précise exactement l'inverse... Serait-ce une nouvelle blague ? Quels farceurs ces britanniques !


Nous irons donc dîner et nous reposer quelques miles plus loin pour nous approcher.

Mais... Pour nous approcher de quoi ?


Suite au prochain épisode !





Pour accéder à l'article de Fabrice sur la même journée, rendez-vous ici sur Camionnet'party.



Article suivant : Road trip en Écosse : Skye

Article précédent : Road trip en Écosse : Glencoe

simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.