• Simoon

Europe centrale en vélo (5/6) : Budapest

Mis à jour : 29 nov. 2019

Budapest, ou la Perle du Danube.


Budapest est la fusion de trois villes en 1873 : Buda, Óbuda et Pest.


Buda et Óbuda ("vieux Buda") constituent la partie est de la ville, sur la rive droite du Danube. Accrochées à la colline, ces villes accueillaient l'aristocratie. C'est à Buda que l'on peut visiter les plus beaux palais, monuments et édifices religieux.

Côté Buda

Palais de Budavár

Quant à Pest, située sur la rive gauche du fleuve, elle est la partie la plus peuplée, la plus vivante. Et face aux majestueux édifices de Buda, Pest exhibe son parlement façon Westminster :


Traits d'union entre les deux parties de la ville, des ponts suspendus à l'ancienne :

Széchenyi lánchíd, Le Pont des chaînes

Szabadság Híd, le Pont de la liberté

Pont des chaînes et Pont de la liberté.... L'opposition des noms, hasard ou voulue ?



Cette ville nous révèle la richesse historique de l'ancienne Europe, teintée du subtil héritage ottoman.


Heureusement pour nous à la différence de Vienne, le centre regroupe la plupart des monuments

Fabrice, article sur Camionnet'party



Nous décidons de débuter notre visite côté Buda :

Pest, de l'autre côté du Danube

Mátyás Templom et son toit coloré

Architecture néo-romane et pierres blanches, nous voici au Bastion des pêcheurs :




Royal, impérial... Le Palais de Budavár :



Petit tour au Grand marché central pour petite faim mais grande grignote :



La chaleur de l'après-midi devient écrasante. Pourquoi ne pas se rendre aux thermes ?


Les Thermes Rudas, construits en 1550, sont un vestige de l'occupation ottomane. La tradition est tenace : seuls les hommes ont accès à l'ancestral bassin octogonal et son dôme turc... Excepté le mardi, réservé aux femmes.

© Hungarian Tourism Agency



Comment apprécier une vue de la ville sans souffrir de la chaleur estivale ? Comme ça :


Le soir vient à tomber. Pour profiter de la capitale, nous nous faufilons dans quelques Ruin Pubs. Il s'agit de bars installés dans des immeubles abandonnés, sur plusieurs étages. Les immeubles ainsi privatisés offrent de multiples salles, tantôt avec un comptoir, tantôt une piste de danse, tantôt un salon avec fauteuils et canapés... Chaque pièce a son style, son thème, sa déco.


Allons boire un coup au Szimpla Kert, le 3e meilleurs bar du monde selon le concours 2012 de Lonely Planet !


Les 4 'B' : Boire une Bière dans son Bain au Bar

Déco underground pour un lieu alternatif...



La cour intérieure, très grande... Les personnes à l'étage sont aussi des clients de cet immense pub :


"La décoration est vraiment incroyable et c’est un plaisir de découvrir chacune des salles de Szimpla Kert."

tour-monde.fr





Le Fogas, un autre Ruin pub encore plus vaste, nous a occupé une bonne partie de la nuit pour son exploration.


Le hibou, oiseau emblème de ce pub

Des sous-sols aux toits de l'immeuble, tel un labyrinthe sur plusieurs étages, nous étions surpris de découvrir sans cesse de nouvelles salles, de nouvelles terrasses, de nouveaux comptoirs (ainsi qu'une pizzeria !) dont les ambiances thématiques et musicales changeaient d'une pièce a l'autre. Quoi de plus déroutant que de croiser les habitués pour qui cela semblait tout à fait normal... Quel décalage ! Personnellement, j'ai eu l'impression d'être dans la dérision et l'absurdité d'un rêve !



Pour notre deuxième journée, nous avons poursuivi la visite côté Pest sous un ciel voilé, voire orageux à un moment.




Monument du millénaire

Château de Vajdahunyad




Attractions touristiques kitschs devant de beaux monuments : Grrrrr...


Basilique Saint-Étienne de Pest

Pour la soirée, nous nous rendons dans un restaurant recommandé par un collègue :

Comptez le nombre de verres...

Nous avons pu déguster la pálinka, une eau de vie traditionnelle.


Le Fatal Platter, la pyramide hongroise :


De la viande. Et pour la digestion : des patates...

Bref c'était très léger ! Burp... pardon...


Enfin nous rentrons au camping. Sur le chemin du retour, le ciel nocturne contraste avec les lumières urbaines :


Dernière vue nocturne sur la capitale et clap de fin du voyage…

— Fabrice, article sur Camionnet'party


Éh oui, Fabrice a raison. C'est à la fois avec une pointe de tristesse que se termine ce voyage, mais une tristesse accompagnée d'une douce satisfaction bien méritée : celle de pouvoir se reposer du vélo pour quelques temps.


Demain, une longue journée nous attend : nous prendrons le train pour récupérer la voiture sur Bratislava, puis ferons escale en Allemagne afin de découper le trajet du retour en trois tronçons. Le temps ne sera pas au beau fixe, mais nous pourrons apprécier quelques aperçus des montagnes et vallées de Bavière.


Et avant de traverser la Suisse, nous ferons un saut pour visiter la capitale d'un dernier pays : Vaduz du Liechtenstein.


Suite au prochain et dernier épisode !



Article suivant : Europe centrale en vélo : Liechtenstein

Article précédent : Europe centrale en vélo : Hongrie


25 vues2 commentaires

simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.