• Simoon

Les îles Anglo-Normandes (3/4) : Sercq

Mis à jour : oct. 21

Sercq... Ou Sark pour les britanniques.


Des quatre îles, Serk, la plus petite, est la plus belle

— Victor Hugo, L'archipel de la Manche


Sercq est le joyau de la Manche. Des eaux bleu-turquoise aux falaises abruptes en passant par les jardins de La Seigneurie, cette île est une perle...

Sercq possède une culture résonnant dans la langue de Molière et des habitants s'exprimant dans celle de Shakespeare.

Sercq est aussi une société perdue dans le temps, attachée à ses lois féodales et ses traditions depuis quatre siècles et demi, ces dernières étant toutefois compromises par les valeurs modernes.




Avant d'être colonisée par Hélier De Carteret en 1563, l'île était un repaire de pirates (dont Eustache le Moine) et sujette aux invasions françaises. Ses grottes offrent de multiples cachettes. Ses falaises rendent l'accès difficile au plateau. Un refuge idéal pour malfrats et contrebandiers.



Le Phare de Sercq à la Pointe Robert guide les navires dans le passage de la Déroute

Depuis le port Maseline Harbour, le passage d'un tunnel taillé dans la roche permet de rejoindre la route du village. Cette route est si raide que les gens du pays l'ont nommée la Collinette.




Arrivée au village


The Avenue


Le bureau du Gouvernement de Sercq


Sans oublier l'hôpital...


... Et son ambulance :


La prison la plus petite du monde... Que nous n'avons pas vu, la photo ci-dessous n'est pas de moi :


Du village, nous nous dirigeons tout d'abord vers le nord afin d'atteindre l'Éperquerie :


Depuis l'Éperquerie, on peut apercevoir Herm et sa plage de sable fin :


Ainsi que l'île de Brecqhou :

Île de Brecqhou, occupée par les plus riches jumeaux du monde : les frères Barclay



L'un des plus beaux points de vue ! Admirez !

Les Autelets, Tintageu, La Moie du Mouton... Chaque rocher à son nom. Au fond, entre Sercq et Brecqhou, le passage du Gouliot
Une espèce de château de fées, plein de merveilles

— Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, à propos de Sercq


Une fenêtre dans la falaise surplombant Port du Moulin

Port du Moulin, sa plage et son arche

Port du Moulin et son rocher Tintageu (un lien avec "Tintagel" ?)

En descendant vers Port du Moulin

Sur la plage...

Je n'ai pas pu m'empêcher de piquer une tête dans les eaux de Sercq

La baie du Port à la Jument

En remontant vers La Seigneurie :


La Seigneurie, résidence de l'actuel seigneur Christopher Beaumont

Les jardins de La Seigneurie...

... et son labyrinthe végétal

Après un déjeuner au Sark Island Hall (le cheesecake aux noix était fameux !), nous nous dirigeons vers le sud.


Sur la route, les tracteurs donnent la priorité aux chevaux !



Nous arrivons à l'endroit emblématique de l'île : La Coupée

La Coupée est un isthme de quatre mètres de large et bordé de part et d'autre de falaises de 80 mètres de haut. Cet isthme relie les deux parties de l'île, la Petite Sercq et la Grande Sercq.



Le plus merveilleux poème de pierres qui surgisse de la surface des eaux

— Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, à propos de Sercq


La Grande Grève, côté ouest de La Coupée

Creux des Laments, Baleine Bay, côté est de La Coupée


Au loin, Guernesey

D'abord Brecqhou. Herm apparaît juste derrière. Jethou au fond à gauche. Guernesey à l'horizon.

En regardant vers le nord-est, on aperçoit la Pointe Derrible


Puis nous continuons notre chemin vers le sud :

Le Village sur la Petite Sercq : un simple hameau

The Old Mines, d'anciennes mines d'argent

À l'extrême sud, la Moie à Charbon





Nous remontons vers le centre de l'île, puis nous nous dirigeons vers l'ouest :

À l'extrême ouest, vue sur Brecqhou (ici à contre-jour)

Le Havre Gosselin

Au premier plan, la Moie du Mouton. Au loin, le nord de l'île est marqué par la Corbée du Nez et, plus petit, le Bec du Nez

Enfin, il est temps de regagner Maseline Harbour, l'heure du retour approche. Au total, nous avons parcouru à pied environ 14 km sur l'île, du nord au sud et d'ouest en est :


L'île est magnifique, de par ses côtés à la fois sauvages, paisibles et insolites. J'espère pouvoir revenir plusieurs jours. Il reste bien des endroits à découvrir....


C'est donc en regrettant de ne pas pouvoir rester davantage que nous quittons le joyau de la Manche.


Sniff! C’était trop chouette!!!

— Fabrice, article sur Camionnet'party






Article suivant : Les îles Anglo-Normandes : Herm

Article précédent : Les îles Anglo-Normandes : Guernesey


31 vues1 commentaire

simoon.raccoon @ outlook.fr

©2020 par Tenting'Car. Veuillez contacter l'auteur pour toute utilisation du contenu de ce site.

Vous pouvez aussi le contacter pour obtenir des photographies de meilleure définition.